Carême

Carême : 40 jours avant Pâques…mais de quoi s’agit-il ?

Dans la Bible :

40 : un nombre qui exprime à la fois le temps de l’épreuve et de la patience, de la sollicitude de Dieu :

- 40 ans passés dans le désert par le peuple juif jusqu’à l’entrée de la terre promise

- Jonas laisse 40 jours à Ninive pour se repentir (Jonas 3/4).

- Jésus jeûne 40 jours au désert (Mt 4/2) au lendemain de son baptême. Pendant 40 jours, nous dit l’Évangile, Jésus a prié et jeûné au désert avant que le diable ne vienne le soumettre à la tentation (Marc 1, 13 et //). Ensuite, Jésus inaugure sa vie publique.

40 : il exprime aussi le temps de la prière et de l’intercession :

- Moïse entra dans la nuée et monta sur la montagne, ''40 jours et 40 nuits,'' (Exode 24.18). Sur le mont Sinaï, Dieu lui fait le don de la Loi.

- Après l'épisode du veau d'or, Moïse intercède et fait pénitence 40 jours pour que le Seigneur épargne la vie au peuple (Deut 9, 25).

- Élie marche 40 jours et 40 nuits jusqu’en Horeb (1 Rois19/8), jusqu’au mont Carmel pour entendre la voix de Dieu dans la brise légère, après avoir été nourri miraculeusement.

Dans l’Eglise :

Au départ, le Carême était spécialement destinés aux catéchumènes qui allaient être baptisé et donc admis dans la communauté à Pâques. C’était leurs 40 jours de désert et d’épreuves. Puis la démarche s’est tournée de plus en plus vers la pénitence.

Aujourd’hui seuls les Orthodoxes le maintiennent de manière stricte et bien codifiée avec leur Grand Carême.

Les catholiques l’ont assoupli. Il consiste à jeûner le mercredi des cendres et le Vendredi saint et agir envers les démunis.

Le Carême ne fait pas partie de la tradition protestante car trop lié aux œuvres dont les Réformateurs ont voulu se distancier. les protestants français ont inventé un « Carême protestant ». C’est en fait des « prédications » prononcées sur les 5 dimanches du Carême. Cette année le thème est : « de la révolte à l’espérance, Job ! » L’idée des luthéro-réformés est d’en faire un temps de réflexion, de recul plus que d’actes concrets.

Les bienfaits du Carême dans notre vie :

« Ce ne sont pas vos vêtements qu’il faut déchirer, c’est votre cœur qu’il faut changer » Joël 2,13

* On peut pour cela, manger moins et autrement ; tenir en bride sa chair et ses appétits. Jeûner, être maitre de soi n’est pas une fin en soi mais sert à orienter son désir. Le jeûne nous aide aussi à prendre conscience de la situation dans laquelle vivent beaucoup d’autres chrétiens.

* On peut se poser devant Dieu : je prends alors la mesure de ma petitesse. Je peux me sentir vide ou bien plein de tant d’agitation, de futilités et de soucis vains.

* On peut profiter de ses 40 jours pour davantage manger la vraie nourriture, le pain descendu du ciel qui est le Christ par la lecture de la Bible et la sainte-cène. Etre ainsi plus disponible pour accomplir la volonté du Père.

40 jours pour ouvrir notre cœur

40 jours pour laisser Dieu changer nos cœurs

40 jours pour recevoir à nouveau l’Amour de Dieu et des autres

40 pour être exposé au souffle de l’Esprit saint

Histoire :

Un homme a appris qu’un maître spirituel qui avait une grande renommée de sagesse vivait dans une cabane au fond d’une forêt. Il décide d’aller le voir pour lui demander ce qu’il devait faire pour vivre sa foi d’une façon plus entière. Le sage a disposé devant une cuvette avec de l’eau boueuse. Il mélange l’eau et demande à son interlocuteur de regarder dans la cuvette et de lui dire ce qu’il voit. L’homme ne voit qu’une eau sale.

Ensuite, les deux hommes restent en silence l’un en face de l’autre pendant plusieurs heures, puis le sage redemande à l’homme de regarder dans la cuvette.

La boue s’est déposée et l’eau est devenue limpide. Elle fait miroir et l’homme voit son visage dans la cuvette.

Le sage lui dit alors : « apprends à réserver des moments de silence et de désert, et tu pourras voir les choses telles qu’elles sont ».

Le temps au désert a permis à Jésus de voir clair, sur sa personne et sur le monde, c’est pourquoi le diable s’est dévoilé à lui. Pour nous aussi, le temps de carême propose être une démarche spirituelle qui est un chemin de lucidité afin de voir les choses telles qu’elles sont et d’identifier les vrais combats de notre foi.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
www.protestants-benfeld-boofzheim.fr